En 1990, Mariah Carey débarque sur la scène musicale. À ses débuts, Mariah a une technique très similaire à celle de Whitney Houston, qui était la superstar de l’époque. D’ailleurs, on l’appelle la « Nouvelle Whitney« , c’est comme ça que les médias la voient et c’est comme ça que son label la conçoit. Columbia perçoit chez Mariah la réponse cherchée depuis 1985 à celle qu’on appelle déjà The Voice. Carey connait un succès fulgurant dès le premier single Vision Of Love et développera son propre style, sa propre identité au fil des albums. Cependant, le premier album éponyme bien qu’étant un exercice vocal très, voire parfois trop, démonstratif, nous propose des perles, des titres qui n’ont pas été des singles mais qui demeurent superbement balancés. Aujourd’hui, on va parler de Vanishing qui est une chanson écrite et produite par Mariah Carey. Le gros avantage de la diva sur ses consoeurs est qu’elle est l’une des seules à être arrivée à ce niveau de popularité en écrivant elle-même ses titres. Lors de l’écriture de Vanishing, elle n’a que 19ans mais la chanson est bouleversante de maturité. Elle y évoque une rupture sentimentale avec brio. Une plume juste et une interprétation irréprochable pour ce mélange de pop-soul très caractéristique de l’époque, avec tout de même une touche intemporelle.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Une des chansons les plus réussies de sa carrière, qui ne sera pas un single, mais qu’elle défendra en live au Saturday Night live en 1990. Une prestation réussie, mais la vidéo des répétitions l’est encore plus. Elle a une oreille musicale absolument parfaite et réussit à se rendre compte que ses choristes chantent faux. C’est soyeux et superbement interprété. Les runs sont divins, et cette prestation , l’élégance.. que dire? On aurait juste aimé qu’elle la garde et continue à écrire des titres du genre.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.