China Moses est une des présentatrices musicales les plus populaires et connues de la scène musicale française, mais on a souvent tendance à oublier qu’elle est aussi une des pionnières de la scène R&B francophone. Fille de la légende du jazz Dee Dee Bridgewater et du réalisateur Gilbert Moses, elle a baigné dès son enfance dans le monde de la musique et du théâtre.  A l’âge de 16ans, elle enregistre son premier single  Time, qui fera l’objet d’un clip réalisé par Jean-Baptiste Mondino. Un titre R&B/soul groovy qui séduit et se fait remarquer, y compris sur la scène américaine. Le timbre grave et charmeur de la jeune fille ne laisse pas indifférent, tout comme son style vestimentaire et le charisme qu’elle dégage à un si jeune âge.

C’est le titre qui lance une discographie solide vu que l’album éponyme sort en 1997.  En 2000, elle revient avec l’opus « On tourne en rond » porté par le single «  Etre là-bas » qui saura se faire remarquer. Une ballade R&B romantique et sensuelle posée à la guitare, superbement réalisée. Son timbre à la fois sensuelle et groovy lui donne une dimension attachante.. qui n’aura cependant pas l’aval des radios à sa sortie. Elle raconte même qu’à la sortie du titre, elle est encore vendeuse dans un Gap à Chatelet. Les radios ont le malheur de passer à côté de la chanson.

Ce n’est que plus tard que le refrain de  « Etre La bas » deviendra connue du grand public quand Diam’s le reprendra sur sa chanson « Evasion », extraite de l’opus Brut de Femme. C’est le dernier extrait du disque qui totalisera 200.000 ventes, et permettra donc à China d’avoir une certaine reconnaissance.

Cependant, la version originale de ce titre reste la meilleure. La voix suave de la chanteuse en fait une des plus jolies ballades du R&B français. Elle s’est aujourd’hui reconvertie dans le jazz et a proposé un ep avec le single Whatever, mais ses travaux R&B valent le détour et restent de belle facture.

 

[Focus] Les 13 meilleurs albums de R&B Français des années 2000’s.