Bruno Mars fait un comeback vintage avec « 24K Magic« . Après le carton de « Uptown Funk« , le chanteur garde la recette qui a fait son succès récent. Il revient aux heures du funk groovy et efficace.  » 24k Magic’, c’est la fièvre du samedi soir comme on l’imagine, c’est bombé et sucré, sans non plus trop en faire. Il est très malin et sait comment ratisser large, sans tomber dans le racolage, tout le contraire d’Usher. Le fait de revenir à ce son lui assure une visibilité unique sur la scène radiophonique. On le reconnaitra tout de suite et ça pourra même paraitre inédit pour la nouvelle génération, alors qu’il ne fait que cuisiner dans de vielles marmites. En effet,  24K MAgic, c’est du pur Charlie Wilson, c’est du Gap Band jusque dans les arrangements vocaux. Pharrell aurait pu produire cette chanson pour le maestro au milieu des années 00’s,  et elle ressasse des codes déjà usés au début des 80’s. Ce n’est toutefois pas gênant; le titre a les moyens de sa politique, à savoir faire danser les auditeurs, mélanger les différentes générations sur les pistes de danse, et c’est exactement ce qui est attendu de lui.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Il n’a jamais été dans la révolution, ou même dans l’innovation. Il se concentre sur ce qu’il sait très bien faire, à savoir reprendre d’anciennes recettes, pour les appliquer au goût du jour. On l’a vu faire avec The Police, avec Michael Jackson, avec Prince... et maintenant, c’est avec Charlie Wilson. C’est la même technique, la même formule, mais ça fonctionne encore très bien.

Ah et le petit coup de « Talkbox » au début est juste une idée de génie.