Tinashe joue sa dernière carte. A quelques semaines de la sortie de son album « Joyride » repoussé depuis près de 2 ans, la chanteuse est toujours à la recherche du tube single qui lui permettra de vendre le disque au plus grand nombre. L’opus arrive le 13 Avril et voyant que les tentatives « No Drama » et « Faded Love  » n’ont pas eu d’effets ( parce qu’elle s’est discréditée auprès du public urbain en enchaînant précédemment les singles pop), elle décide de jouer sur la formule du single de l’été, estival et plus ou moins générique et passe-partout.

C’est « Me So Bad » rapelle beaucoup les stratégies utilisée par Pia Mia avec « Do It Again » ou encore Sevyn Streeter avec « Anything So Bad ». C’est un mélange de pop, rnb ragga calibré et facilement produit qui repose beaucoup sur la présence de plusieurs artistes masculins pour booster l’intérêt des radios. C’est sympathique et tout aussi inutile à la fois. C’est le genre de titres sans personnalités qui ne font pas de mal quand on les écoute, mais qu’on oublie tout aussi vite.

Elle a très peu de chances que ça fonctionne et même si ça le fait, ça ne lui permettra pas de vendre d’albums, car ce genre de chansons ne poussent pas l’auditeur à se diriger vers un opus entier. Justine Skye en sait quelque chose. Son « Back For More » avec Jeremih usait la même formule et ne l’a aucunement aidé dans sa carrière.

Tinashe :  » Je veux un numero 1, et un second album plus pop et up tempo ».

Encore une fois, elle a voulu être une pop star trop vite et ça semble lui brûler les ailes. H.E.R occupe désormais le créneau auquel elle aurait pu prétendre si elle avait continué à faire évoluer son son, et ses mixtapes.