Très attendu, le 2eme album  de Leona Lewis est dans les bacs depuis Novembre. Alors même qu’il  a du mal à  attirer les mêmes foules que son prédécesseur, notamment  à cause du très mauvais single d’ouverture qu’est fut  la production de Ryan Tedder « Happy ». Leona et sa maison de disques ont, après des  mois de divagations plutôt inutiles.. (dont une apparition dans la bande originale du film Avatar avec le titre «  I See You ») enfin fait le bon choix et misé sur le titre qui aurait du lancer cet album.

A savoir I Got You, digne successeur de Blending Love qui n’a véritablement rien à envier à ce dernier. Empreint d’une interprétation plus personnelle, d’une écriture peu fine mais manifeste, une mélodie sobre mais entêtante, le tout saupoudré par cette pincée de son épique qui sied si bien aux envolées de la belle et glisse tout seul en format radio. Il était indubitablement le tube de cet album et le fait de le sortir même s’il s’avère que ce soit un peu tard pour des pays comme Les Usa ( où l’album est déjà enterré), et bien qu’accompagné d’un des clips les plus cheap de ce debut d’année.. ne peut être qu’une bonne chose .

Image de prévisualisation YouTube

Echo ne mérite ne effet pas d’être oublié de la sorte.  Si Spirit nous offrait l’album classique d’une gagnante de téléréalité, en ayant pour thème principal «  Revival Chanteuses à voix »  et qu’au vu de cet état de fait  toute blonde suffisamment inspirée vocalement aurait pu enregistrer cet album. Lewis se livre un peu plus cette fois ci . On est certes pas totalement libérée de la machine commerciale et de l’image propre  et légèrement lisse qu’on aime à lui revêtir mais aidé du joyeux corps productif qui lui est offert. La chanteuse essaye d’offrir un son  pop aussi diversifié que charmant, nous éloignant  par la même occasion des sentiers battus dont étaient pavés le 1er opus.

La déception sentimentale étant  le thème principal  des 13 mélodies de l’écho. Leona tient le pari de les traiter sans réel pathos à l’image du fluide Do’nt Let me Down  parsemé de zeste de  R&B que lui offre Justin ou encore des coups de guitare finement posées sur Can’t Breathe ou Love Letter. Alive qui résume une espèce d’amour mort-né pèche par son instrumentale trop commune mais Broken  a vite fait de rattraper ce manquement  s’employant à tempérer une certaine émotion dans une de ces folies épiques dont la miss a désormais le secret. On notera aussi Stop Crying With  Our Heart comme jolie  moment de cette opus . Leona réussissant à s’approprier le titre d’oasis pour en faire un des plus aboutis de son essai , ou encore Outta My Head …  Grosse et non moins agréable surprise la belle mixant sonorités électriques et son des années 80’s pour livrer un up-tempo pêchu et rudement accrocheur qui devrait , si sortie single en séduire plus d’un et montrer d’elle une toute nouvelle image .

Il est donc regrettable qu’il ne soit pour le moment qu’un  d’1 million à s’etre procuré ce projet dont la chanteuse n’a pourtant absolument pas à rougir . Sans etre parfait  , il montre une evolution et  tend à confirmer  la jeune dame comme etant l’ une des voix sur lesquelles la future decennie devra compter .

13/20.

Image de prévisualisation YouTube