Image de prévisualisation YouTube

Brandy a  poussé les limites de la bêtise  et de l’inconscience marketing à leur paroxysme en sortant le 21 juin dernier un album familial titré de  sa télé réalité du même nom :  » A Family Business ». Pendant que Beyonce ruminait la promotion extrême de son album 4 , que Katy Perry s’en allait battre le record de Michael Jackson ou que Jennifer Hudson soutenait elle la promotion du fabuleux second single de son dernier album, on retrouvait Brandy souriante dans une couverture qui aurait paru désuet et cheap meme en 1960’s.

L’opus qui contient 2 titres solos de la chanteuse, 2 titres de son frère et plusieurs trios, quatuors et duos familiaux n’a pas pu rentrer dans le Billboard 200 des u.s.a la semaine de sa sortie. A comprendre donc que moins de 3000 américains se le sont procurés à ce jour.

Pour la petite histoire, il faut savoir que la première saison de la télé réalité de Brandy a été un franc succès chez Vh1 quand la seconde a été un énorme flop, les fans et sympathisants accusaient le show de  se focaliser sur Ray J et ne jamais montrer Brandy en studio ou  proposant un réel travail. La télé réalité censé lui redorer son image  a donc plus servi à son frère  et s’est avérée être une réelle perte de temps  pour elle-même quand des Monica, Fantasia, Keyshia Cole ont parfaitement su exploiter le créneau de la télé pour vendre leurs albums et relancer leurs carrières.

Si on rajoute à ça le fait que cet opus dans son écouté entière  est d’une qualité discutable pour ne pas dire équivoque, proposant une Brandy  ( même si sympa) en pilotage automatique, un Ray J  égal à lui-même à savoir parfaitement médiocre et une pléiade de duos mal fagotés et produits  par  les pieds dont ne sait quel ami à eux.

Une question me taraude l’esprit: Brandy s’en relèvera-t-elle ?

Suite à ses 2 flops immérités avec Afrodisiac et Human. On avait gardé l’espoir d’une résurrection pour la chanteuse R&B la plus pop et de fait la plus grand public de sa génération mais désormais le temps avançant, on se rend compte qu’avec l’entourage qui est le sien, il devrait lui etre de plus en plus difficile de revenir. Le flop entraine le flop et Brandy en les multipliant même de manière inutile comme avec cet essai, semble complètement se renfermer dans une dialectique de l’échec qui risque bien de lui être fatal. On voit que ce nouvel essai n’a même pas pu conquérir 3000 de ses fans u.s.a et  c’est une véritable honte.

Si vous avez 5 minutes à perdre, jetez un coup d’œil sur le clip de » A Family Business », titre de l’album où on retrouve Brandy et Ray J en duo. Le clip est aussi triste que la chanson est brouillonne. Une  dégringolade de la grâce vers les  bas fonds dans les règles de l’art car si on s’accordait à toujours lui reconnaitre une certaine classe et toujours un petit impact quelque part et parmi ses pairs   avec ses 2 albums flops. A Family Business met fin à cette mouvance, proposant le triste spectacle d’une artiste résolue, peu maligne et s’apprêtant à repousser les barrières de l’hasbeenisme  à un tout nouveau level.

Triste Réalité.

Et vous qu’en pensez Vous ?