6 ans ont passé depuis  le dernier album de Tamia . La diva canadienne avait préféré se consacrer à sa famille après la jolie réception de  » Between Friends » signé sur son label et écoulé à plus de 370.000 aux U.S.A. Un réel tour de force pour une artiste R&B  indépendante à l’époque, surtout une comme madame Hill qui n’a jamais eu des chiffres de ventes exceptionnels.

En effet, malgré des qualités vocales exceptionnelles et unanimement reconnues, des opus solides et quelques tubes indémodables (Into You,Stranger In My House), aucun opus de Tamia n’ est allé au delà du million d’acheteurs. Cependant, la belle a acquis un énorme respect chez ses pairs et un capital sympathie non négligeable chez les fans de R&B Old school.

Et c’est donc à eux qu’elle a pensé en enregistrant ce 5eme opus aux cotés de Claude Kelly, Shep Crawford ou encore Salaam Remi à qui l’on doit le  rayonnant premier single  » Beautiful Suprise« . S’il y a bien eu un mid tempo mariant à merveille old school et modernité cette année dans le R&B féminin, c’est celui là qu’il faut retenir. Subtile, charmant, accrocheur, rafraîchissant, on pourrait passer des heures à complimenter cette perle qui s’inscrit parfaitement dans l’univers qui a vu naître Tamia  en 95 sans sembler totalement désuet en 2012.

Dans les faits cependant, ce n’est pas surprenant, en effet une chanteuse qui essaie de lier ses publics en  2012  pour faire un come back, c’est plutôt logique. Beautiful Surprise est  de très bonne qualité  et on aurait pu s’attendre à ce qu’elle nous livre quelque chose dans le genre.

Ce qui n’était pas prévisible et là où elle nous surprend agréablement, c’est dans le reste de l’album. En effet, pas de productions génériques actuelles, pas de rappeurs, pas d’electro. Beautiful Surprise a été conçu dans le stricte esprit années 90’s. C’est  très certainement son opus le moins moderne après « Nu Day », elle s’est totalement éloignée de la scène actuelle et nous a donné quelque chose qui aurait pu être une magnifique suite à son premier album en 1998.

Légères influences pop, R&B à la Shekspere, ballades romantiques à voix, petits clins d’oeil au gospel et à la country. C’est un album élégant autant dans sa conception, dans sa réalisation que dans sa sincérité. Un 5eme projet qui s’inscrit parfaitement dans la discographie d’une artiste qui a su rester intègre malgré les années et les changements de modes.

15/20.

Musicfeelings Recommande (+) : Give Me You, Believe In Love, Him, It’s Not Fair.

Les minusfeelings (-) : Still (juste parce que la version R&B  de l’opus «  More » est meilleure)

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube