Robert n’a pas réussi sa transition. On attendait R.Kelly au tournant après les  excellents albums retro « Write Me Back » et  » Love Letter » et finalement pour son retour à  un son urbain plus actuel avec le premier single «  My Story » de l’opus «  Black Panties », la légende urbaine nous offre un mid tempo sans grande saveur.

Il n’y a pas eu de demie mesure ou d’envie de ménager les personnes qui ont adoré les 2 précédents albums de Kellz. Avec  » My Story« ,  il s’engouffre dans le son urbain rap du moment, ultra répétitif mais surtout bien en dessous de  ses capacités. Il n’y a aucune mélodie forte et l’utilisation abusive de l’auto-tune rend l’écoute de la chanson résolument pénible. On est loin de la fluidité d’un  » Feeling Single » ou même d’un  » When a A Womas Love ». Avec ce titre,  Robert dresse le portait d’un artiste intemporel ( qu’il est) qui cède maladroitement  à la tendance. Il y avait milles et unes manières de revenir à un son moderne et celle ci n’est clairement pas la meilleure.

On va pas espérer que ce soit un énorme flop parce que l’album arrive et qu’on aura surement mieux sur l’opus mais il est clair que c’est un nouveau faux pas pour  lui qu’on croyait pourtant définitivement revenu dans la bonne direction.

Triste Réalité!