Robin Thicke n’avait pas menti en décrivant  » Blurred Lines » comme son album le moins personnel. Après le titre avec Kendrick Lamar que lui avait produit Dr.Luke, on a pu découvrir la chanson «  Take It Easy On Me » que lui produit Timbaland.

Manufacturé, méconnaissable,WhattheHellisthat? C’est sans doute ce que se diront les puristes, les fans les plus absolus de Robin ( que nous sommes ) à la première écoute de cette bluette, R&B/electro. Mais plus on avance dans la chanson, plus tout s’éclaircit et on comprend que c’est  un peu le jeu de la chaise musicale.  » Suit and Tie » nous rappelait Thicke, « Take It Easy On Me », c’est du Timberlake, du moins, c’est plus ce qu’on attendait de ce dernier. Une nuance cependant car si Justin revêt très bien le costume du crooner Bluesy dans le premier single de son dernier album, Robin lui  peine un peu à faire démarrer la machine sur cette chanson. Pas mauvaise, mais peut être un peu creuse, vide. Il manque quelque chose et cette chose, c’est l’artiste lui même. Ses mimiques, ses harmonies, sa sensualité font défaut et donne à cette chanson un aspect bateau assez regrettable.