L’attente est donc terminée, Mariah Carey a dévoilé il y a quelques minutes le nouveau premier single  » You’re Mine » de son album qui sortira le 6 mai prochain. L’opus qui ne s’appellera plus  » The Art Of The Letting Go«  bénéficie d’une ballade produite par Rodney Jerkins comme nouvel extrait et d’un soutien de Trey Songz sur le remix.

Il y a un problème dans l’équipe de Mariah et dans ce qu’elle est censée représenter. Entre 93 et 2005, cette femme a toujours réussi d’une certaine manière à se renouveler et à s’accrocher aux différentes modes sans paraître dépassée.Depuis, elle a un peu perdu le truc mais ça restait toujours d’une certaine manière correcte. Avec ce nouveau projet et le single «  You’re Mine », on a vraiment l’impression qu’elle est allée piocher dans les fonds de tiroir. La chanson n’est pas mauvaise, même très agréable mais c’est clairement quelque chose qu’elle aurait pu proposer sur la réédition de « The Emancipation Of Mimi  » en 2005. Il n’y a absolument rien d’original et on ne félicitera clairement Rodney Jerkins de nous avoir proposé un son aussi anecdotique pour quelqu’un de son calibre. Jermaine Dupri ou The Dream auraient produit cette chanson à M.C, que ça aurait été acceptable mais pas lui.
De la même manière, pourquoi Mariah choisit «  You’re Mine » en single alors qu’on sait qu’elle a été en studio avec Hit-Boy, Dj Mustard, Stevie Wonder ou même R.Kelly, des gens qui peuvent lui proposer un son totalement différent de ce qu’elle a l’habitude de faire.
Encore une fois,ça reste un mystère et quelque part une déception pour moi. C’est totalement paresseux de choisir de revenir sur le devant de la scène avec un tel titre. Il aurait fallu se rapprocher d’un R&B dark indépendant à The Weeknd ou même Drake car ici, on est plus dans la chanson album appréciable que dans le hit démonstrateur de force. C’est le genre de chansons qu’on aime sur ses albums mais qu’on garde pour faire l’amour à son amoureux (se) ou qui nous rapellent des moments de bonheur precis. On aime les garder pour soi et penser qu’elles nous sont personelles, pour ça aussi, elle n’aurait pas du l’exploiter.

Chose curieuse cependant, le remix est bien moins gênant que ce que ses fans décrivaient. Hormis l’horrible utilisation d’auto-tune, Trey Songz apporte quand même un petit quelque chose à la chanson. Il la rend d’une certaine manière  moins fade et il fera sûrement son boulot, ce pourquoi on l’a placé là, à savoir l’aider à être diffusé correctement dans les radios R&B américaines.

Il se peut même d’ailleurs qu’avec un peu de bol pour elle, la sauce prenne et le titre soit au moins disque d’or  vu la promo millimétrée qui est organisée autour de lui. Toujours est il qu’ après 24 ans de carrière, on aurait  souhaité une plus grande prise de risque, malheureusement  » You’re Mine » ne ranime pas vraiment l’enthousiasme autour de la sortie de l’album.

Que pensez vous de ce single?