MUTF

Dans la carrière d’un artiste à succès, il y a toujours ce moment où tout bascule. En quelques minutes, ton image ou ta carrière  change pour ne plus jamais redevenir ce que c’ était auparavant. J’ai sélectionné quelques uns de ces moments sur scène pour plusieurs chanteuses au cours des 30 dernières années.

On commence avec sans doute l’une des plus célèbres avec Cassie au Bet Awards. Après un buzz de plus de 2 ans sur la toile et des comparaisons avec Aaliyah, Cassie sort aux cotés de Diddy et de Ryan Leslie son premier single « Me and You« . La chanson cartonne et vient donc le moment de la première prestation scénique… et c’est un désastre en tout point de vue. Ne sait pas chanter, ne sait pas danser, n’a aucune présence. Elle devient la risée de toute la scène urbaine et son single suivant « Long Way to Go » (pourtant très efficace) floppe horriblement. D’ailleurs depuis ce jour-là, malgré toutes ces tentatives, rien n’a plus jamais marché pour Cassie. Finito, Adios, Bye Bye.

Image de prévisualisation YouTube

Nicole Scherzinger a toujours été très sûre d’elle et pour cause, à défaut d’être une véritablement poisseuse, c’est une bonne chanteuse. Elle fait de mauvais choix de titres mais quand il faut juste chanter, au pied levé, elle te sort de bien jolies notes. On se souvient de la remise en place en direct de Simon Cowell quand elle reprend assez joliment « I Will Always Love You » de Nippy. Cependant, même les « meilleures » ont leurs mauvais jours et c’est ce qui s’est passé pour  la : C’était donc aux AMAS en 2007, Will.I.Am l’accompagnait. Ce fut juste mémorable. Aucune note juste ou presque, elle chante, on voit qu’elle force mais tout est plus ou moins faux et elle le sent donc elle est gênée. Will.I.Am est gêné et Beyonce fait sembler d’aimer ce qu’elle voit sur scène assise sa petite chaise. C’est la dernière fois qu’on a vu Nicole Scherzinger sur le plateau d’une grande cérémonie de remise de prix américaine pour une performance… et sa carrière solo n’a jamais décollée.

Image de prévisualisation YouTube

3ème et très célèbre, c’est Britney Spears sur « Gimme More« . 2 ans et demi d’absence, la chanteuse avait débarqué sur la scène des VMAS comme la junkie désespérée qu’elle fût. Rien n’allait et surtout l’envie n’y était pas. Rihanna et J.Lo se moquaient dans la salle. L’audience est restée horriblement calme tout le long du show. Tout le monde la voyait se planter et était d’une certaine manière choqué. Bien sûr, elle a depuis essayé à de nombreuses reprises de relancer la machine mais à partir de ce jour-là, plus rien n’a jamais été pareil pour elle. D’ailleurs, elle est toujours sous tutelle parentale, plus de 6-7ans après.

Image de prévisualisation YouTube

 Ashley Simpson dont le premier album « Pieces » fut un carton aux U.S.A essayait de se faire une crédibilité loin de sa sœur et puis elle a été invitée au Saturday Night Live, a raté son playback…. Mais ça se serait surement bien passé si elle n’avait pas réagi comme une grosse gogole en s’agitant donnant lieu à un des moments les plus ridicules de la télévision américaine qui fut repris dans tous les médias.

Image de prévisualisation YouTube

Janet Legendary Jackson.

Janet a montré son sein à la télévision américaine et a subi le plus violent backclash qu’un artiste puisse recevoir de la part des critiques, du public etc. Les radios ont arrêté de la jouer, MTV ne voulait plus montrer ses clips (d’ailleurs, ils avaient arrêté avec tous les clips sexy et du coup, et ont même supprimé Toxic de britney de leur playlist..) et elle n’a jamais pu s’en relever malgré deux sorties d’albums après l’événement. L’histoire retiendra aussi que Justin Timberlake, lui, on ne lui a jamais rien reproché. Racisme? Sexisme? Anti-jacksonisme?

Image de prévisualisation YouTube

Sinead O’Connor.

L’iconique folk- pop indé irlandaise de la fin des 90’s est sans aucun doute Sinead O’Connor. Constamment dans la revendication, madame je ne participe-pas au système, je-refuse-les-grammys- est allée un peu trop loin un soir de 1992.  Agacée par les nombreuses accusations, elle a déchiré une photo du pape pendant son show au Saturday Night Live en 92. Ce fut le début de la fin. Sa carrière et son impact international se sont arrêtés là.

Image de prévisualisation YouTube

C’est drôle, aujourd’hui, on a presqu’oublié que Paula Abdul était une des pop stars les plus prometteuses de la fin des 80’s et surtout du début des 90’s avec ses albums   » Forever Your Girl » et « SpellBound » qui  ont connu de vrais succès internationaux. La chute a cependant commencé le jour où elle a cru bon de chanter en live. C’était sur son titre « Vibeology » au Music Awards. La violence des réactions fut telle qu’elle avait acheté les droits du show pour que MTV n’ait plus le droit de le diffuser. Les attaques sont allées aussi bien sur son poids que sur son chant et  elle ne s’en est ait jamais remise.

Image de prévisualisation YouTube

Whitney Houston avait fait une entrée absolument mémorable dans le show pour les 30ans de carrière de Michael Jackson. A l’époque, toute la presse disait qu’elle se droguait, mais elle avait encore la prestance, la diva-image. Ce n’était que des rumeurs, jusqu’à ce soir là où elle est venue rendre hommage à  MJ  plus maigre qu’un fil. Les médias s’en sont donnés à cœur joie et c’est vraiment à cet instant précis que tout le grand public prend conscience de ses problèmes de drogues. Elle va d’ailleurs passer toute la promotion de l’opus d’après  » Just Whitney » à se justifier là-dessus. Mais à partir de ce jour-là, on ne l’a plus jamais regardé de la même façon.

Si vous cliquez sur cette photo, vous comprendrez encore plus pourquoi et pourtant sa voix était encore bonne à l’époque.

Image de prévisualisation YouTube

Dixie Chicks c’est un des groupes de country-pop qui a le plus vendu aux U.S.A lors des deux précédentes décennies. Ultra-populaires, vénérées par le public américain, jusqu’au jour où en concert à Londres en 2003, l’une d’elles a sorti « Nous ne voulons pas de cette guerre ni de cette violence, et nous avons honte que notre président (George W. Bush) soit originaire du Texas« .  On va vous laisser admirer la violence de ce qui s’est passé ensuite dans la vidéo plus bas. Elles avaient oublié que la majeure partie de leurs fans étaient des pro-bush et ils ne sont pas laissés faire. Ils ont brulé les CDs, appelé les radios en masse pour interdire de les jouer, brûler les produits des marques qu’elles représentaient. Les choses se sont un peu calmées à leur retour en 2006 mais de toute évidence, elles ont quittés le cœur d’une grande partie des américains.

Image de prévisualisation YouTube

Que pensez vous de ces événements et des réactions qui ont suivies?