Miguel qui a du mal à imposer son dernier album  » Wildheart » suite à son tournant pop-rock a donné une nouvelle interview dans le magazine Beat où il donne son avis sur l’industrie du disque actuelle. Ils sont nombreux à s’êtres exprimés sur ce sujet. Azealia banks, Kendrick lamar, Solange Knowles, Tank, J.Cole,  India Arie, Macklemore et plusieurs autres artistes ont déjà violemment critiqué le préférentiel du système musical américain qu’on a déjà expliqué dans les dossiers sur les radios, mais aussi dans celui sur le multiculturalisme.

La comparaison avec Nick Jonas.

Miguel n’avait jamais donné son avis sur ses différents sujets et le fait finalement quand on lui demande son avis sur la chanson  » Jealous » de Nick Jonas qui ressemble beaucoup à ce qu’il a proposé au même moment.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Il avoue qu’il aime beaucoup le titre et qu’il n’a aucun soucis avec Nick Jonas et le fait que ce dernier se soit inspiré de ses travaux. En revanche, ce qui l’agace c’est le fait qu’ils ne soient pas traités de manière équitable par les radios.

« Je n’ai aucun problème avec Nick Jonas. Il fait ce qu’il doit faire. Ce avec quoi j’ai un problème en revanche, c’est le fait que si j’avais sorti la chanson « Jealous », elle n’aurait jamais été jouée dans les radios pop. Elle serait allée dans les radios urbaines et ensuite peut-être que si ça avait marché un jour, ils auraient joué en pop, mais je n’y crois pas trop. C’est ça mon vrai soucis. En raison de mon origine ethnique, je ne suis pas la même considération ou le même accès aux médias. Ce n’est pas égal. C’est comme avec Adorn. Cette chanson a été très travaillé de cette manière – elle est allée vers les radios urbaines, puis elle est allée en pop et, au moment où elle est arrivée en pop, c’était trop donc ils ont laissé tombé, même si la chanson est restée dans les radios pendant longtemps. Cependant, quand vous avez des artistes qui ne sont pas noirs, mais font une chanson comme ce que nous ont fait, on leur fait un pont d’honneur, ils ont un passe ».

Si vous voulez mieux comprendre, lisez ce dossier sur le système des radios aux U.S.A, mais ce qu’il dit est totalement vrai et on a eu à le dire, et à le redire. Les artistes noirs ne sont pas traités de la même manière que les artistes blancs en terme d’exposition radiophonique et l’exemple « Adorn » est d’ailleurs très bon. La chanson a du faire un énorme parcours pour avoir accès aux radios pop.. et même quand elle a finalement été éligible, c’était trop tard. En fait, le titre a été premier des radios urbaines pendant des mois, ensuite des radios rhytmic, il ne restait que les radios pop qui ont pris une éternité pour le jouer et quand elles ont finalement joué la chanson ( 7 ou 8 mois après sa sortie), c’était déjà la fin du titre dans les radios urbaines donc ils ont lâché le titre qui ne s’est finalement classé que 17ème au hot 100 malgré sa longue durée de vie. Nick Jonas, lui a accès aux grosses radios dès le premier jour et c’est injuste.

Il ne s’arrête pas là.

« La musique n’est plus le vrai souci. La question que je pose, c’est pourquoi je dois avoir autant à prouver pour être mis en face d’un public plus large dans les radios pop? c’est  juste bizarre. C’est une façon très subtile de programmer. Ils vont prendre la musique urbaine, le son.. mais pas les musiciens qui l’ont lancé. Ils ne vont pas nous prendre, ils vont juste prendre notre son Et le son sera adopté par les artistes pop qui ne sont … pas, ethniques. Cela n’a rien à voir avec la musique, ça a à voir avec la race, et avec la programmation sociale. C’est  un système tordu »

On a un exemple de ce favoritisme pour les artistes qui ne sont pas « ethniques » tous les jours dans les charts américains. Un cas récent, c’est par exemple «  Good For You » de Selena Gomez qui a cartonné dans ces radios alors que Jhéné Aiko, Tinashe et Kelhani proposent des titres du genre à la chaine depuis des années.. mais elles ne les diffusent jamais.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Triste Réalité!