Les Black Eyed Peas sont de retour… ou presque. Après la chanson « Yesterday » l’an dernier, le groupe  propose un remake de la chanson « Where Is The Love » qui est donc le tout premier tube de la formation sorti en 2003 et originellement en compagnie de Justin Timberlake. C’était leur premier single pop, une idée du producteur Ron Fair et au départ, Will.I.AM ne voulait pas l’enregistrer pour que le groupe ne soit pas vu comme des « vendus » au vu de leur première audience. Il fini par céder et c’est un énorme succès dans le monde avec une 8e place au Hot 100 américain.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Fergie n’est plus réellement présente dans le formation, mais Will.I.AM a donné une interview où il explique que beaucoup de gens lui ont demandé de faire cette nouvelle version et qu’ils pensent qu’elle peut inspirer les plus jeunes à se dépasser.

La nouvelle version de la chanson est en compagnie de nombreux prestigieux invités : Mary J. Blige, Diddy, Jamie Foxx, Nicole Schezinger, The Game, Jessie J, Andra May, Tori Kelly, Justin Timberlake, Ty Dolla $ign, Usher, DJ Khaled, A$AP Rocky et Jaden Smith.
Tous les bénéfices iront aux victimes de violences policières, ainsi qu’aux officiers touchés par balle lors d’une récente fusillade à Dallas. Ils font attention à ne fâcher aucun public.. et l’idée de cette reprise n’est pas fondamentalement utile, mais elle devient même bonne quand on sait que Will.I.AM a vraiment perdu toute inspiration. C’est mieux qu’il reprenne ses anciennes chansons (tant qu’il ne les gâche pas) et beaucoup d’artistes devraient faire de même, surtout que dans le cas présent c’est pour la bonne cause.
« Where is The Love » est un titre sympathique, et ce sera intéressant d’entendre les voix d’Usher et de Mary J.Blige sur cette chanson dans les jours à venir.

[Edito11] Le cas Will.I.am :  » Les gens n’écoutent plus les albums, les Black Eyes Peas ne feront plus d’albums ».

La reprise.

On a parlé un peu trop vite hier. Il a bel et bien détruit la chanson. La mélodie a disparu au profit de l’electro bas de gamme. Les voix sont ultra-autotunées. Rien de naturel et c’est tellement surproduit que le texte perd de son sens. On a envie de lui demander  » Where’s The Music? »

En fait, s’il en arrive même à gâcher ses propres titres, il doit prendre sa retraite. Ce n’était pourtant pas compliqué de garder l’esprit rassembleur et simple de la première version. Encore une fois, Where’s The Music? il aurait mieux fait de revendre la première version sans y toucher, surtout qu’il aurait sans doute aucun eu plus d’acheteurs.

Triste Réalité!