Après la première série qui se concentrait uniquement sur les hommes, cette fois, on va faire un retour sur 10 chanteuses de R&B qui ont crashé au décollage. Elles avaient du talent, étaient souvent protégées par de très gros artistes, des pointures de l’industrie du R&B/Hip Hop mais ça n’a pas été suffisant pour se maintenir ou faire une longue carrière. Elles se sont effondrées juste au moment du démarrage, pour différentes raisons. Leurs histoires dans cet article!

  1. Sharissa.

    sharissa

Elle commence sa carrière dans les 90s dans le groupe Triple Dose avant de rejoindre les 4kast pour sortir le très bon album « Any Weather« . Malheureusement, cette aventure ne sera pas un succès et ce n’est qu’en 2002 qu’elle pourra tenter sa chance quand Motown la signe pour un premier album « No Half Steppin« , qui sera notamment porté par le single « Any Other Day Night », qui se classe à la 72e place au Hot 100. Début de reconnaissance pour Sharissa, qui apparait ensuite dans les clips de « Go Ahead » de Queen Latifah puis « I Miss You » d’Aaliyah. Elle commence à se faire son petit réseau et fait l’erreur de sa carrière sur le second album: elle quitte Motown pour Virgin Records pour la sortie de « Every Beat of My Heart ». R. Kelly et Tank sont à la production du disque, mais Virgin n’assure pas une promotion correcte. L’album passera à la trappe malgré sa qualité et son single avec R. Kelly, « Sometimes I Hate Being In Love With a Thug« .

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Elle aurait pu s’inscrire dans la lignée de mini-MaryJBlige avec Keyshia Cole et Shareefa mais elle a manqué de chances. Toutefois, ses 2 albums restent tout à fait corrects, avec une mention spéciale pour le second disque. Elle a annoncé qu’elle reviendra avec un 3e opus « All Or Nuthin » mais rien n’a été confirmé pour le moment.

       2. Fundisha

fundisha

C’est l’ancienne protégée de Jermaine Dupri. Bien avant Dondria, c’était la petite chouchou du producteur au début des années 2000. Elle apparait d’ailleurs sur les tubes « Basketball » and « Thank You » de Bow Wow en 2002. C’était le meilleur moyen pour l’introduire au grand public, et ça a fonctionné au début. On attendait son premier disque mais le premier single « Live The Life » floppe. So So Def a du mal à sortir l’opus et finit par l’annuler, ce qui fut un choc terrible pour la jeune femme. « Lessons« , son premier album, est annulé et elle est virée par la maison de disques.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Elle sera très discrète dans l’industrie avant de proposer, en 2015, un petit single, « Happy », qui est passé totalement inaperçu.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

        3. Toya.

toya

C’est la femme qui a abandonné la célébrité pour son mariage. Elle est connue pour ça, comme ça. Toya, de son vrai nom Latoya Martinez, signe son premier contrat dans une maison de disques en 2000. Son père lui donne ce prénom en l’honneur de Latoya Jackson et elle choisit Toya comme nom d’artiste pour son premier opus éponyme, qui sort en 2001 porté par le tube mondial « I do ». Mélange de R&B et de pop, le titre donnera une notoriété mondiale à la fille de St. Louis.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Le second single « No Matta What » aura un succès moindre mais marquera néanmoins les esprits.

[Old But Gold] #3. Toya – No Matta What ( 2001)

Elle a un vrai buzz avec l’ascension de Nelly aussi. Elle sera dans le clip de « Hot In Here » et il y aura un vrai mouvement autour de ces artistes urbains originaires de la même ville. Sauf qu’elle décide brusquement de quitter l’industrie; elle se marie et, alors que Arista qui avait beaucoup investi sur le premier disque pense au second album, elle décide de partir et on ne la verra jamais plus. Sauf en 2013 quand elle annonce sur Twitter qu’elle pense à faire un nouvel album.. qui n’est toujours pas arrivé.

         4. Inoj

inoj

Inoj signe son premier contrat à 20 ans et se fait connaitre en 1997, l’année d’après. Elle fait une reprise du titre « Love You Down » du groupe Ready For The World et c’est un très beau succès: une 25e place au Hot 100 et 20 semaines de présence dans les charts. Elle continue avec une reprise de « Time After Time » de Cindy Lauper qui sera un gros carton.  (#6) aux USA, Canada (#7), et 10e en Nouvelle-Zélande. C’est la porte ouverte à la célébrité pour la jeune chanteuse qui sort son opus Ready for the World en 1999. Il ne sera malheureusement pas un succès, comparé aux singles. Le titre « Ring My Bell« , reprise disco en 3e extrait, ne prend pas et elle passe assez inaperçue.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Elle avait été présentée comme une chanteuse de reprises et ça n’a pas vraiment marché sur le long terme. Toutefois, en 2004, elle a sa chance vu qu’elle co-écrit le duo « My Baby » de Janet Jackson et Kanye West, extrait de l’opus « Damita Jo ».

C’est un peu la preuve qu’elle aurait pu faire ses preuves si on avait cru en elle. Elle propose souvent 1 ou 2 chansons chaque année et a mis en ligne une mixtape en 2012, mais rien de concret n’a pu voir le jour depuis.

          5. Latrelle.

latrelle

Elle a été une vraie sensation dans l’industrie du disque de la fin des années 90. Tout le monde parlait de son talent; tout le monde voulait la signer. Babyface, L.A. Reid, Sony, Motown, Def Jam, tout le monde voulait la jeune fille qui signe finalement chez Arista et est confiée aux Neptunes. Ils lui pondent le très bon album « Dirty Girl, Wrong Girl, Bad Girl ». Un très bon opus de R&B, mais les 2 premiers singles « House Party » et « Dirty Girl » floppent, ce qui contraint le label a annulé le disque et à rompre leur collaboration. Elle n’avait que 19ans, l’opus piraté se retrouve sur la toile, et elle quitte Arista.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Elle est revenue en 2010 et a proposé des petits projets depuis, mais rien n’est à la hauteur de son premier disque qui est vraiment très réussi dans son genre. Elle s’appelle désormais Mz Munchie et a tenté un come-back dans la dance avec « We Got Music ».

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Vocalement, c’est une perle.

       6. Olivia.

olivia-singer-

La plupart des gens connaissent Olivia comme étant la chanteuse des G-Unit, mais la carrière de la jeune femme a commencé bien avant. Elle signe en 2000 sur le label J Records de Clive Davis et on lui donne un rôle. C’est la chanteuse de R&B un peu « Bad Girl« ; elle chante, elle rappe et a des textes totalement sexuellement explicites. C’est un personnage qui intrigue et prend bien sur le single « Bizounce », qui cartonne et se classe à la 15e place au Hot 100.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

L’opus ne fonctionnera cependant pas. Elle est virée et c’est comme ça qu’elle rejoint G-Unit et 50 cent avec qui elle cartonne sur « Candy Shop » ou encore « Best Friend ». Toutefois, ça ne lui permettra pas de sortir son second album « Behind Closed Doors ». Repoussé à plusieurs reprises, aucun des singles proposés ne prend et 50 cent finit par la mettre à la porte. Il racontera qu’elle lui a fait perdre plus de 2 millions de dollars, parce qu’il n’y a eu aucun retour sur investissement. Depuis, elle a proposé plusieurs singles et a participé à une télé réalité avec des titres comme « December » ou la mixtape « Show The World« , mais rien n’a relancé sa carrière, qui semble un peu au point mort désormais. Les derniers singles proposés sont « Animal Attraction », « Where Do I Go From Here »,  et « I do » avec French Montana.

Olivia est de retour avec une « Animal Attraction ».

 

 

    7. Debelah Morgan.

mgid-uma-video-mtv-com-9385

Très talentueuse, Debelah Morgan est sans doute l’une des chanteuses les moins chanceuses de l’industrie du disque. Elle a un talent vocal incroyable, une maitrise du whistle (dont elle abuse souvent) et est lancée sur la scène musicale comme une babystar, au même âge et en même temps que Brandy, Aaliyah et Monica. C’est la 4e du crew, la 4e babystar du R&B mais ça ne prend pas avec son premier album éponyme Debelah. En 1998, elle revient et a un peu plus de reconnaissance avec le titre « Yesterday ».

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Elle finit par cartonner en 2000 avec le tube « Dance With Me« , qui l’aligne aux côtés de Christina Milian, J.LO et autres chanteuses R&B-Pop sucré en terme de style au début des années 2000. Le titre est 8e au Hot 100 américain; énorme prestation mais ce n’est pas suffisant pour vendre son album. Elle quitte son label et s’est depuis reconvertie dans le gospel. La dernière fois qu’on l’a entendue en R&B, c’était  l’an dernier sur le titre « Go To Bed » des All 4 One; elle y intervient aux côtés de Shanice.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Une grande voix, très bonne technicienne, à la disco solide et pas toujours bien mise en avant par les singles.

    8. Vanessa Marquez.

vanessamarquez

C’était la petite protégée de Pharrell à l’époque de Startrek. Le bébé des Neptunes. Ils essayaient de la mettre en avant partout. C’est d’ailleurs Vanessa qui pose sur le fameux tube « Rock Your Body » de Justin Timberlake ou sur sa chanson « Im loving It« . Elle fait aussi les choeurs pour Snoop Doog, Usher, Bow Wow ou encore Omarion. Chad et Pharrell la mettent ensuite  sur le premier album compilation du label avec la chanson « Good Girl ».

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Un titre qui lui donne une exposition mondiale mais qui ne sera pas suffisant pour décider le label à la laisser sortir son premier album. Elle propose l’ex « DayDreaming » et est nommée « Princess Of Startrek ». Quand le label s’effondre, elle décide aussi, d’elle-même, de quitter l’équipe et depuis on ne l’a plus beaucoup vue. En 2011, elle propose un mini-projet « Wanted You To Know », mais il passe totalement inaperçu.

    9. Sunshine Anderson.

sunshineanderson12032010

C’est la protégée du producteur Mike City. Elle a été révélée lors d’un concert en 1999 et était managée par Macy Gray à l’époque où celle-ci cartonnait avec « I Try ». Une situation assez cocasse vu que la jeune femme signe tout de suite après chez Atlantic Records et se fait tout de suite remarquer avec le single « Heard It All Before », qui sera un énorme succès. Contrairement à la majeure partie des chanteuses de cet album, elle vend même très bien son premier album avec 750.000 ventes, soit plus du disque d’or. Sunshine est l’une des nouvelles voix de la soul américaine, mais elle décide de quitter Atlantic pour rejoindre Matthew Knowles, qui la courtise sur son label Music World Entertainement. C’est un choix qu’elle regrettera amèrement. Matthew jouait sur la popularité et l’impact de sa fille pour signer les artistes sur son propre label, mais il n’avait pas les fonds et les ressources promo pour les tenir. C’est chez Columbia qu’il y avait les ressources, pas chez lui. Son second album « Something I Wanna Give You », qu’elle écrit tout seule et produit avec Mike City, sera donc un flop avec seulement 150.000 ventes. Elle se classe avec Matthew, mais c’est trop tard, car sa carrière est déjà cassée à ce moment-là. L’électro fait sa place dans le mainstream et elle n’a plus d’intérêt pour un label. Elle sort, en 2010, un 3e disque très sympathique avec le très bon single « Lie To Kick It » mais  il ne réussira pas à relancer sa carrière.

Sunshine Anderson – The Sun Shines again.

Elle reste une redoutable vocaliste, qui campe souvent dans le rôle de la femme amère, trompée, bafouée qui essaie de reprendre ses droits et c’est un rôle qu’elle incarne à merveille.

10.Yvette Michelle.

yvette

Yvette Michelle est une chanteuse de R&B qui signe sur le RCA Records au milieu des années 90’s. C’est la protégée du producteur et DJ de légende FunkMasterFlex qui est aussi derrière la direction artistique de ce premier album « My Dream » qui sort en 1997. Elle se fait remarquer dans les charts R&B avec 3 singles « Everyday & Everynight » (#3), « I’m Not Feeling You » (#5)  et « DJ Keep Playin’ (Get Your Music On) » qui sera 19e, mais ce ne sera pas suffisant pour vendre l’opus, qui s’écoulera à moins de 100.000 exemplaires.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Elle a des graves  très généreux et un premier opus très authentique dans la vibe R&B/Hip Hop. Une fraicheur qui donne à sa musique un groove assez intemporel. Le manque de succès l’a cependant poussé à abandonner la scène R&B. Elle n’est plus jamais revenue.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Des talents…

15281863_10157956157240601_1701067877_n

Ce sont tous  des chanteuses talentueuses – Olivia étant surement la moins bonne sur le plan vocal – qui n’ont pas toujours eu le flair ou l’équipe pour les accompagner dans leurs choix. Elles ont cependant toutes de bons titres, voire de bons albums – Debelah Morgan surtout, Sharissa, Sunshine Anderson et Yvette Michelle, Latrelle et Toya ensuite– mais elles ont à ce stade, peu de chances de revenir sur le devant de la scène.  On continuera toutefois d’écouter leurs travaux et de revivre les petites histoires musicales de leurs carrières. Comme on le disait : «  L’industrie du disque est complexe et très cruelle, voire même trop cruelle et bon nombre de talents n’arrivent jamais à émerger quand d’autres se pavanent sans avoir de réelles capacités.! « 

Triste Réalité!

[Dossier] Ces chanteurs qui ont connu le crash au décollage.