C’est la pause pour les June’s Diary. Les anciennes protégées de Kelly Rowland sont un peu perdues depuis la fin de leur show sur BET, et ce n’est pas l’ex-Destiny’s Child ( actuellement en Australie pour The Voice) qui peut les aider à trouver une solution.

Les June’s Diary  peinent à se trouver une vraie place sur la scène et profitent donc de leur participation au #EssenceFestival pour proposer un premier projet qui se compose de reprises de classiques R&B, originellement chantés par des groupes de R&B masculin. Au début de l’année, elles avaient proposé leur version du « Stay » de Jodeci, mais cette fois la liste des hommages est bien plus fournie.

  1. Ever Fall In Love- Shai
  2. Stay- Jodeci
  3. Poison -BelBivDevoe
  4. Two Occasions- The Deele
  5. Hey Jude- The Beatles
  6. Where The Party At- Jagged Edge
  7. Wrap Around- June’s Diary

Le mini projet ne comporte donc qu’une seule chanson solo, en plus du « single ».

Les June’s Diary dévoilent le clip de leur reprise du « Stay »de Jodeci.

L’avis de Musicfeelings?

Si on avait encore besoin d’une confirmation sur le talent brut de ce groupe, elle est là. Ces 5 jeunes filles ont sans aucun doute, une alchimie et un amour réel pour le R&B. Ce sont dans l’absolu de bonnes chanteuses, avec un souci harmonique qui les classe loin devant d’autres groupes comme Fifth Harmony, ou Little Mix. Même les Danity Kane auraient du mal face à elles sur le papier. Le souci qui se pose, c’est le moment, où elles arrivent. En 2017, la musique qu’elles veulent défendre n’existe plus sur la scène mainstream et ce qui est proposé est trop scolaire, trop succinct pour vraiment titiller l’oreille du public urbain. Avec ce mini-projet de reprises, elles prenaient de base un gros risque, celui de s’attaquer à des titres hyper populaires, dont les versions originales sont connues de tous. Toutefois, comme ce sont de bonnes élèves, et qu’elles ont une fois encore une culture musicale, c’est bien ficelé. Les oreilles ne grincent pas, aussi bien sur des mid-tempos comme « If I Ever Fall In Love«  ( qui est particulièrement aboutie, voire le moment le plus réussi) que sur des up-tempos comme « Poison » ou « Where The Party At » de Jagged Edge. On écoute avec un certain plaisir ce mini projet, où rien n’atteint jamais le génie des originaux, mais où rien n’est non plus vraiment mauvais. C’est mignon, et c’est assez bien travaillé au niveau des choeurs, ce qui donne une touche plus actuelle et aérienne à certaines des chansons comme pour le « Two Occasions » de The Deele.

Le vrai bémol ( et c’est finalement leur grosse faiblesse), c’est la seule chanson originale « Wrap Around » qu’elles livrent à la fin. C’est un souci, parce que c’est d’une part le titre le moins intéressant musicalement du projet, et de l’autre parce qu’il met une fois encore en exergue, le problème qu’elles ont. Elles ne savent pas comment se situer entre old school et modernité et essaient tant bien que mal de faire le lien. Le titre est estival, mignon, un peu catchy à sa manière, mais il reste une chanson de mixtape. On est encore loin d’un vrai titre qui leur permettraient de se définir un son et une patte unique. Le talent est là, mais malheureusement, il n’est pas suffisant pour assurer une carrière en 2017. Il est temps pour elles de creuser leur direction artistique, car c’est la chose qui leur permettra d’exploser.