Jay-Z vient de sortir son 13e album solo « 4: 44 » , une exclusivité Tidal, où il choisit de quitter un son assez mainstream pour se raconter.

Jigga revient aux sources sur son nouvel opus, plus personnel, plus intimiste. On aurait pu s’attendre à un énième opus, bombardé de featurings pour cacher son manque d’inspiration, comme il le fait depuis des années, mais ce n’est point le cas. Avec « 4:44« , c’est l’homme de près de 50 ans qui se raconte : ses peurs, ses infidélités envers Beyonce, la naissance de ses jumeaux, sans oublier qu’ils ont connu des fausses-couches, mais aussi sa déchirure amicale avec Kanye West.

Les chansons sont plus matures, plus soulful et on sent une certaine sincérité comme sur le fameux « 4 : 44″ qui donne son titre à l’opus. On l’entend dire  à  l’ex Destiny’s Child :

« Regarde, je m’excuse,  j’en ai souvent vu d’autres
Il a fallu  que mon enfant naisse
pour que je puisse voir à travers les yeux d’une femme.
Il a fallu que ce jumeaux arrivent pour que je puisse croire aux miracles.
Il m’a fallu trop longtemps pour cette chanson
Je ne te mérite pas, je t’ai harcelé à Paris.
Sil te plait vient à rome, tu en as fait notre foyer.
Nous avons parlé pendant des heures lorsque tu étais en tournée.
sil te plait, prends  le téléphone, prends le téléphone
Tu m’as dit, « ne dérange pas pas si tu ne veux pas être à moi »
C’était ma demande pour que nous puissions rester stable.
C’était ton 21ème anniversaire, tu murissais plus vite que moi
Je n’étais pas prêt, alors je m’excuse
J’ai vu l’innocence quitter tes yeux. Je suis toujours en deuil, je m’excuse pour tous les morts-nés. Parce que je n’étais pas présent, ton corps ne voulait pas accepter. Je m’excuse auprès de toutes les femmes avec lesquelles j’ai joué avec tes émotions, quand j’étais sans émotion. Je m’excuse parce qu’à ton meilleur tu es l’amour ( refèrence au classique des Isley Brothers) « 

La chanson dure exactement 4 minutes et 44 secondes et il décrit comme le titre, comme le meilleur de sa carrière.

La chanteuse apparait ensuite avec des « Amen » sur un autre titre du disque « Family Amen », où il fait cette fois référence à la fameuse « Becky ».


« Ouais, je gâcherais une une belle histoire si tu ne me laisse pas / Laisse-moi tranquille, Becky / Un homme qui ne prend pas soin de sa famille ne peut pas être riche / je vais regarder le parrain, ça me manque * 

L’ancien ami Kanye West

S’il couvre sa femme de louanges, Jigga n’hésite pas non plus à tapper très fort sur Kanye West, avec qui la rupture amicale est publique depuis la fin de l’année dernière. On l’entend notamment sur le titre « Kill Jay-z ».

« Tu as quitté l’école et abandonné tes principes ( réfèrences à son premier album). Je sais que des gens t’ont été trahi et ça m’a aussi fait mal, mais cette attitude du  » j’emmerde tout le monde », n’est pas du naturelle.Tu n’es plus le même, ce n’est plus KumbaYE ( il fait reference aux prises de positions souvent à contre courant, mais justifiées de Kanye West, le fait qu’il n’avait pas peur de dire ce qu’il pensait),Mais tu as été bléssé parce que tu as été cool en « ye tu lui as donné 20 millions sans y penser. Il t’a accordé 20 minutes sur scène ( il parle de leurs litiges, et Kanye penserait avoir été floué dans l’affaire Tidal)  Putain, mais qu’est ce qu’il pensait, qu’est ce qu’il ne va pas chez tout le monde, c’est ce que tu te dis. » Mais si tout le monde te semble fou, c’est que tu dois être le véritable fou ».

On a aussi quelques piqures de rappel et une introspection sur le même titre :

 » Tu as chauffé Solange, tout en sachant que tout ce que tu avais à dire était faux/mal.Tu as failli faire comme Eric Benet, et laisser la plus belle femme au monde s’en aller ( Halle berry).Je ne sais même pas quoi dire,  je suis juste content de n’être pas devenu Eric benet, parce que je ne sais pas où j’en serais »

Les piques à Eric sont peu nécessaires et assez gratuites, voire faciles. Il aurait dit Chris Brown, là, il aurait eu des couilles. Globalement, l’opus est intéressant musicalement, mais Jigga n’a jamais été un grand parolier et on le ressent encore ici. Au-delà de l’aspect révélations personnelles, ça reste très pauvre en images et en rimes.  Toutefois, c’est son meilleur album depuis au moins 2006 et on aura l’occasion de le décortiquer dans les jours qui viennent.

Rejoignez la nouvelle page Musicfeelings, pour toutes vos analyses R&B/soul.