En 1999, Christina Aguilera sort son premier album, soutenu par le tube mondial « Genie In A Bottle ». L’album qui est très bien acceuilli par le grand public, sera ensuite soutenu par la chanson « What a Girl Wants », qui sera son second premier aux USA. Le titre sera aussi un succès en Europe avec plus de 2 millions de ventes, y compris en France, où la chanson totalise près de 100.000 copies écoulées.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Quelques mois après, le titre sera même proposé dans une version espagnole dans l’opus « Mi Reflejo » dans la volonté du label de toucher le public latino et de jouer avec les origines de Christina.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Une reprise d’Ophelie Winter.

Cependant, il faut savoir que ce titre date de bien avant l’exploitation qu’en fera Aguilera. En effet, «  What a Girl Wants » s’intitulait « What a Girl Needs ».C’est une chanson écrite et produite par le duo Shelly Peiken et Guy Roche et la première artiste à qui ils vendent le titre est Ophelie Winter. C’est une chose qu’on ne lui reconnait que très peu, mais la grande force d’Ophelie Winter est qu’elle a rarement travaillé avec des producteurs français. La plupart de ses titres sont réalisés avec des producteurs anglo-saxons donc pensés en « anglais », puis traduits en Français. C’est donc le cas de «  What a Girl Needs » qui apparait sur la version française de son album « Privacy » de 1998. Le titre s’intitule alors  » Ce que je suis« .

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Mais, sachant que « Privacy » est sorti dans plusieurs pays dans le monde on a aussi la version internationale « What a Girl Needs », qui est donc la toute première version de ce single, et qui a donc servi de base à celle d’Aguilera.

C’est le producteur américain Ron Fair, qui pense que le titre a du potentiel et décide de le faire re-enregister à Aguilera.  Ce sera la première chanson qu’elle enregistrera pour son premier album. Elle aura par la suite le succès qu’on connait, boostée par la machine américaine et le buzz autour de la nouvelle pop star américaine. En France, la version d’Ophelie Winter qui était elle que le 5e extrait de « Privacy » est passée inaperçue.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Et comme souvent chez elle ( car, il y a un vrai problème de reconnaissance en France avec Ophelie Winter), très peu de gens savent qu’en réalité, c’était sa chanson à  la base… et non celle de Christina.

Triste Réalité!

[Focus] Les 13 meilleurs albums de R&B Français des années 2000’s.