Cela fait longtemps qu’on avait pas écouté Amel Bent. La chanteuse qui s’était faite plutôt discrète au cours des dernières années a refait surface avec une collaboration sur le dernier album du rappeur Alonzo. Elle ouvre le disque en posant sa voix sur la chanson « 100% » qui est le tout premier titre de l’opus. Musicalement, ça reste assez succinct et court. C’est un petit plaisir de réécouter sa voix, mais c’est bien trop auto-tuné. Elle n’a pas besoin de ça, les graves dans son timbre font tout le sel du titre, mais ils sont gâchés par cet au-tune qui ne lui sied pas.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Le  vrai petit intérêt de cette collaboration est que c’est plus plaisant de l’entendre sur une chanson urbaine ( même anecdotique, avec quelqu’un qui beugle tel un fermier en rut) que sur la très mauvaise variété qu’elle fait depuis quelques années. Ce serait utopique de penser qu’elle prendra une direction plus soulful sur son disque, mais sachant qu’elle a changé de  label et donc de directeur artistique, on peut rêver qu’elle ose un peu plus musicalement,  ou au moins propose des chansons un peu plus fouillées que ce que la majeure partie de la scène musicale française offre. Si elle vient faire ce que tout le monde fait, elle se retrouvera dans la même situation que Zaho avec son dernier opus, à savoir que seule la famille a acheté.

Triste Réalité!