Depuis près d’une vingtaine d’années, l’image d‘R.kelly a été entachée par de nombreux scandales sexuels, qui lui ont donné l’image d’un prédateurs aux yeux de beaucoup de gens. L’homme qui reste l’icône principale du R&B de ces 30 dernières années n’a cependant jamais caché son amour et son respect la gent féminine au détour de nombreux classiques ( When a Womans’s Love, When a Woman’s fed Up, Woman’s Threat, etc ) qui lui ont justement permis de ciseler cette place de choix sur la scène Rythmn and Blues. Le chanteur, agacé par ce qu’il considère comme étant des « ragots » et « médisances » a décidé de redorer son image en proposant un album de reprises de chansons de grands noms féminins de la musique américaine.

[Focus] R.Kelly, 15 tubes que vous ne saviez pas qu’il a écrit et produit pour d’autres artistes..

L’opus devrait arriver dans les bacs le mois prochain et le titre sera un hommage à son propre classique «  When a Woman’s... ». Selon le King, ce projet a pour but de mettre en exergue son admiration pour la gent féminine et faire comprendre les rapports privilégiés qu’il a toujours eu avec eux. On avait tous été ému par sa déclaration d’amour à sa mère sur le fameux « I wish« … mais ici, l’homme va choisir de mettre son talent aux services de chansons qu’il n’a pas forcement composé, sauf le premier single.

En effet, le 1er single du disque « Age Ain’t Nothing But a Number » sera repris d‘Aaliyah, mais c’est un titre qu’il avait lui-même écrit et composé pour lancer la carrière de la jeune fille qui n’avait que 14 ans à l’époque. La nouvelle version  sera portée par lui-même et devrait aller en radio le  14 avril prochain. Willow Smith devrait apparaître sur le remix officiel de cette nouvelle version….mais beaucoup d’autres grands noms de la musique américaine seront honorés.

[Focus]R.Kelly et Usher : Que se passe- t-il exactement? Quel impact sur leurs carrières musicales?

« A Woman’s Worth » d‘Alicia Keys aurait été édité dans une version country, tandis qu’il donnera une coloration inédite au fameux « Dark Lady » de Cher. Mariah Carey avec qui il avait collaborer sur le remix de « Betcha », brillera dans une reprise gospel du fameux «  Can’t Take That Away« . Ce titre extrait de l’album «  Rainbow » symboliserait pour Kellz, le fait que toutes ces médisances, ne pourront lui enlever son talent.

Barbra Streisand, Celine Dion, Janet Jackson ou encore Aretha Franklin et Dionne Warvick font partie des noms cités par le communiqué de presse délivré par RCA, mais le label garde pour le moment secret le choix des chansons, qui a été fait.

Coté collaborations, toutes seront bien sur féminines, mais la seule confirmée sur le  disque, est Lil Kim, avec qui il était en studio pour finaliser ce qui sera surement l’un des futurs singles.

3 ans après « The Buffet » qui était assez mitigé et 2 ans après son sublime album de noël, on a hâte de savoir à quoi ressemblera cet opus et s’il lui permettra réellement de redorer son blason. Vivement la mise en ligne de « Age Nothing A But A Number », et en attendant, la version qu’il avait écrite pour Aaliyah.