Il y a une chose qu’on ne vas pas reprocher une chose à Azealia Banks,  c’est qu’au moins elle est cohérente. Le long teaser de son nouveau clip  » Yung Rapunxel « est aussi space et effrayant que l’était la pochette et que l’est la chanson.

On se demande clairement. Où veut – elle aller ? Où veut -elle en venir?

 

Un teaser aussi long pour rien de concret, elle s’enferme dans une espèce de personnage  surement dérangeant mais pas forcement intéressant et c’est bien là que le bat blesse.  Faire des trucs plutôt  » originaux« , hors du  » commun », on est totalement d’accord mais encore faut -il que ce soit bien fait et encadré dans une ligne claire. Là  ça semble être un visuel très inspiré de Grace Jones, horrifiée à l’extrême dans l’espoir de faire un peu le buzz et de cacher la médiocrité du titre.

Il va falloir qu’elle ait de bons arguments pour  nous convaincre du contraire le 16 avril à  la diffusion finale de la video.