Après le flop assez retentissant de son single « Yung Rapunxel », Azealia Banks a fait équipe avec Pharrell Williams pour proposer un titre plus accessible aux fans de hip hop sans toutefois perdre l’objectif , ça nous donne le titre  » ATM JAM », un up tempo doté d’une production assez banale et d’un refrain extrêmement répétitif.

 

Ca s’améliore mais ce n’est clairement pas encore ça. Là où «  Yung Rapunxel » versait dans la cacophonie, «  ATM JAM » se complet dans une sorte de médiocrité. Le beat manque d’imagination ou d’un quelconque génie,ce qui fait en sorte que son flow est beaucoup trop rapide, peut être même trop bon pour une telle production.. et les refrains de Pharrell auraient pu être sympas, si on avait pas trouvé nécessaire de nous les repasser toutes 20 secondes. A Hot Bloody Mess.

Sans miracle, elle se dirige vers un nouvel énorme flop, amplement mérité au vu donc de la qualité de ce qu’elle propose mais aussi de son caractère de chien. Son dernier exploit a été de traiter  de  » moche » la fille de Lilly Allen, on est au moins sur qu’elle n’a pas de miroir.

Triste Réalité!