beyonce-eminem-mtv-voices-dinnerOn en a parlé la semaine dernière ici, Billboard a annoncé que désormais les chiffres streaming des artistes seraient transformés en ventes d’albums. La semaine prochaine sera la première fois que ce système sera appliqué et on peut d’ores et deja voir les effets grâce à l’organisme HDD qui a fait une analyse de ventes pour toutes les sorties de cette semaine. Beyonce, Iggy Azalea, Eminem mais aussi Rick Ross, Pitbull ou encore David Guetta.

En terme de ventes, Eminem débute logiquement en première place :

SHADYXV débutera avec entre 140.000 et 150.000 ventes réelles.
Beyoncé relancera son ep avec  entre 60.000 et 65.000 ventes réelles. Le même score que Rozay, le patron de Maybach Music qui fait le plus mauvais démarrage de sa carrière.
Le Greatest Hits de Selena Gomez lui séduira quand même entre 15.000 et 18.000 personnes. C’est honorable, en tout cas, ça l’est plus qu’Iggy Azalea qui ne fera que entre 11.000 et 13.000 ventes réelles. Au vu de son exposition, le chiffre est assez ridicule même si c’est une réedition. Pitbull lui assurera entre 20.000 et 25.000 ventes réelles à sa « Globalization » tout comme  David Guetta avec à son  » Listen ».

Maintenant à ces chiffres on va rajouter les écoutes streaming. Comment? De la même manière que c’est expliqué dans le précédent article. 10 achats de chansons d’un même album se comptabilisent comme la vente d’un album entier et 1500 écoutes d’une chanson sur les plateformes se comptabilisent comme une vente d’opus. Si par exemple, des gens écoutent 1500 fois «  Beg For it«   d’Iggy ou  » 7/11«  , ça leur ajoute une vente d’album.

Résultat. Les chiffres montent pour tout le monde mais principalement pour Beyonce, Selena Gomez et Iggy Azalea.

La réédition de Beyonce fera finalement un total  situé entre 80.000 et 90.000  ventes en première semaine grâce au streaming  qui lui accordera environs 25.000  ventes en plus. Pareil, Iggy Azalea double son score et passe à  un total de 25-30.000 ventes  grâce au même procédé. Selena ne se laisse pas non plus faire et s’assure environs 30-35.000 ventes, elle double aussi son total de ventes réelles grâce au streaming.

Chez les autres, c’est clairement moins impressionnant.

Eminem passe de 140.000-150.000 à 155-165.000 ventes.

Rick Ross passe de 60-65 à 65-70.000 ventes.

Pitbull passe de 20-25 à 28-32.000 ventes.

Guetta passe de 20-25 à 21-37.000 ventes.

Ils sont moins aidés que les pop stars féminines qui ont des fans jeunes plus à même à occuper les plateforme comme Spotify ou Deezer mais surtout elles ont des singles qui tournent actuellement sur les ondes. Même si les gens n’écoutent pas l’opus et se passent en boucle un de des singles, ça permettra d’améliorer les ventes de l’album  avec ce système car l’écoute d’une chanson 1500 fois équivaut à une vente d’album. C’est un peu bizarre, voir tordu mais c’est la règle qui va au moins faire ce pour quoi ils l’ont mise en place : redonner de la couleur aux classements dans les charts américains. On aura globalement l’impression que les artistes  » vendent » un peu plus de disques qu’ils ne le font en réalité!

Que pensez vous de cette mesure?