Quand la mode était à l’electro dance, l’équipe qui gère la marionnette Britney Spears lui a fait faire de l’electro/dance. Maintenant que cette vague s’est terminée et que les sons plus urbains sont à la mode, Britney saute sur la vague et nous propose un titre avec Iggy Azalea «  Pretty Girls ». La chanson a été écrite par les filles du groupe anglais Little Mix et une première prestation télévisée aura lieu le 17 mai prochain lors des Billboard Music Awards.

La construction du titre est basique et la production rappelle les vieux singles de Gwen Stefani, tout en étant bien moins aboutie. C’est le même producteur que  » Fancy » et on voit qu’il a clairement essayé de recycler son ancien succès sur cette chanson qui est finalement assez mièvre.  Vocalement, Britney n’offre absolument rien d’intéressant – on dirait une énième fois robot– et sa compagne reste bien loin de ce qu’on pourrait qualifier de rappeuse talentueuse. C’est donc une association de bras cassés en terme de talent brut sur une chanson banale et déjà entendue une dizaine de fois. La seule chose qui joue réellement à l’avantage de Spears est que ses 2 précédents lead singles ( Work Bitch et Hold It Against me) étaient pires et ont méchamment floppé. Il lui est presqu’impossible de faire moins bien avec celui-ci qui est un peu plus abouti sans toutefois donner envie de grimper au plafond. Pretty Girls est un hymne pour collégiennes en cours de récréation. Un petit plaisir coupable pour les clubs gays …… mais surtout une énième chanson bien tiède sur cette planète pop féminine qui peine à se renouveler à innover. C’est pour ça qu’on y glorifie tout et surtout n’importe quoi. Les auditeurs pop actuels ne connaissent rien d’autre qu’une certaine médiocrité et comme la nature a horreur du vide, ils sont obligés de s’y accommoder. Dans le cas de Spears, on a aussi tous voulu un autre Blackout, mais c’est un rêve à définitivement enterrer, tout comme sa dignité perdue depuis qu’elle a accepté, toute honte bue, de ridiculiser son petit héritage de manière hebdomadaire à Vegas pour quelques dollars. Triste Réalité!

Nouveau lien