Kelly Rowland vient de dévoiler la pochette de l’opus  » Talk A Good Game  » qui sera disponible le 18 juin. Le successeur a  » Here I Am » béneficie d’un visuel sexuellement explicite à l’image des singles ( Ice, KissesDown Low) qui l’ont introduit.

J’avais déjà eu à le signifier à la sortie du clip de «  Ice », Kelly Rowland tourne en rond et devient de plus en plus lourde à s’accrocher aussi fermement à cette image de fille « hyprasexy« , voir trash qui lui dessert sur le long terme et dans la crédibilité auprès du public acheteur d’opus.

Ce visuel me confirme dans cette impression. C’est à la fois mignon et totalement chiant car c’est du vu et absolument RE-VU. Elle ne surprend plus du tout à jouer dans ce registre et c’est assez dommage car  au risque de se répéter, elle avait bien plus de cordes à son arc.

Elle devrait plutôt se concentrer sur la  promotion de l’album qui n’est pas parti pour être un succès.

Malgré les nombreux invités,  Pharell sur  “Feet to the Fire”, The-Dream  sur “Dirty Laundry”, Wiz Khalifa sur “Gone”, les productions de Harmony, The Runners, Mike WiLL Made It, ou encore la réunion avec Beyonce et Michelle sur “You Changed.” Il n’y a pas de véritable buzz ou attente autour de son album. La promotion est minimale et les rotations radios plus ou moins potables( contre des téléchargements catastrophiques) du single  « Kisses Down Low » semblent plus être dues à la mode Mik WillMadeit qu’à une adhésion réelle au titre de Miss Kelly.

Triste Réalité!