Le groupe féminin qui a le plus vendu aux U.S.A a surpris tout le monde ce dimanche en lançant une opération sur le site KickStarter où elles demandaient à leurs fans de les aider pour financer leur 5ème et dernier album. Elles ont décrit le projet comme étant un projet participatif qui leur permettrait d’être libérées des contraintes d’un label et de faire du TLC avec les producteurs et artistes avec qui elles souhaitent travailler sans suivre les directives d’une maison de disques.  En contre-partie, les fans reçoivent des chansons inédites, une assurance d’un téléchargement légal de l’opus à partir d’un don de 15 dollars, 1 vinyle dédicacé de l’album à partir de 100 dollars, des costumes et pleins d’autres choses. A première vue, ça a fait rire tout le monde, on a pas bien compris la démarche qui est en fait trait pour trait ce que MyMajorCompany fait ici en France avec leurs artistes. La différence est que ça ne s’est jamais vu aux U.S.A et encore moins pour des artistes de cette envergure. On était tous sceptique au départ et pourtant, il leur aura fallu seulement 48heures pour totaliser les 150.000 dollars demandés.. et ce n’est pas fini, les fans peuvent continuer à donner pendant 30 jours, ce qui fait en sorte qu’elles ont la possibilité de littéralement exploser ce dont elles avaient »  besoin » à la base.

Image de prévisualisation YouTube

Encore une fois, si la plupart des gens ne le savent pas parce qu’elles n’ont pas eu le  même impact international, TLC est le groupe féminin le plus vendeur aux U.S.A.  Non, malgré la propagande Mathtew Knowles, ce ne sont les Destiny’ss Child, CrazySexyCool totalise à lui seul 10.000 millions de ventes, ça englobe  les ventes de The Writings On the Walls et de Survivor qui sont les opus les plus vendus des DC. On ne compte même pas les 6 millions de ventes de Fanmail contre qui les tous les autres projets des Destiny’s, y compris leur dernier opus ne sont pas le poids vu que «  Destiny’s Fullfilled » ne totalise que 3 millions de ventes. Chili, Left Eye et T-Boz ont eu un véritable impact sur la culture populaire américaine aussi bien avec leurs visuels que leurs titres. Tout le monde connait «  Waterfalls » qui n’a pas seulement marqué une génération R&B,elle a marqué des  générations, en plus de tous leurs autres tubes  » Unpretty »,  » No Scrubs » «  Ain’t To Proud To Beg« , Creep, Red Ligh Special, Baby Baby« …ce sont des icônes qu’on voit encore souvent des émissions de fortes audiences  et qui ont une vraie reconnaissance. Ce qui veut dire qu’elles auraient pu sortir un album. C’est la chose qu’on doit comprendre avec ce projet, c’est vraiment un choix. Si Ciara, Brandy, Kelly Rowland,Tank, Jennifer Hudson et tous les autres peuvent encore sortir des albums en Major, les TLC le peuvent aussi. Encore  plus en cette période où personne ne vend, elles auraient tout à fait pu obtenir un contrat. Mais au cas où par exemple, un contrat en Major leur était inaccessible, tous les artistes comme Eric Benet, Dawn Richard, Ginnuwine, Tyrese et pleins d’autres sont en indépendants donc elles auraient aussi tout à fait pu passer par cette méthode  plus classique. C’est bel et bien un choix pour elles de venir nous proposer un projet Kickstarter qui de prime abord attire l’attention sur elles.

J’en avais parlé dans le 3ème édito et ça s’est confirmé au fil des derniers mois. Tous les artistes actuels cherchent désormais un moyen d’attirer l’attention du public sur leurs projets par des méthodes qui ne sont plus classiques. On veut contourner le système tel qu’il est connu. Beyonce avec son opus Beyonce, J.Cole avec « Forest Hill Drive », D’angelo, les U2 pour ne citer qu’eux. On a tous chacun un avis sur ces méthodes,mais toujours est il que ce se sont des moyens de contourner la sortie d’opus classique qui se sont avérées payantes la plupart du temps (sauf pour U2) et c’est en fait ça que Chili et T-boz cherchent.

Elles sont en tournée tout le temps et iront encore en tournée cet été, il y avait tout à fait moyen pour elles de totaliser 150.000 dollars et de lancer un opus de manière normale… qui allait venir flopper comme toutes les autres sorties R&B/hip hop puis de continuer leurs vies. Parce c’est aussi ça la vérité, bon ou pas bon, un opus de TLC serait sorti avec un premier single puis une sortie normale, c’est un flop assuré au vu du système actuel, des radios, du fait qu’elles aient passés la quarantaine et de toutes les choses qu’on avait évoqué dans les différents articles sur le système musical actuel et qui frappent particulièrement tous les acteurs R&B/Hip Hop.  Avec ce plan, elles ont capté l’attention de leurs fans qui sont directement impliqués mais aussi de toute l’industrie et même des non-fans qui soudainement les regardent d’un œil curieux.

Image de prévisualisation YouTube

Depuis dimanche, tout le monde sait en fait que les TLC vont sortir une sorte d’opus participatif avec leurs fans et dans les semaines à venir, il y aura surement une communication sur le fait que le projet est réussi et que les fans les aident ou les ont  aidé, ce qui signifie aussi qu’il y a un intérêt réel autour d’elles. De plus, elles ont énormément de vrais supporters parmi les célébrités comme Drake ( qui ne cache pas son admiration et le fait qu’elle l’ ait influencées) qui leur avait écrit des chansons en 2012, Lady Gaga qui leur avait aussi écrit des titres, Timbo qui a travaillé avec T-boz sur son projet solo, Lil Wayne qui était aussi avec T-Boz sur son solo, mais Missy Elliott est une grande amie de Chili, pareil Kandi Burruss, Dallas austin et tous les nouveaux producteurs comme Dev Hynes ou Pollow  Da Don qui sont excités à l’idée de bosser avec elles.  Il y a possibilité d’exploiter ce filon-là pour communiquer dans les semaines à venir posément autour du projet.  C’est-à-dire qu’elles doivent maintenir les gens en haleine et ne pas cesser de communiquer jusqu’à la sortie de cet album. Un plan promo parfait aurait été de mettre dès la semaine prochaine une chanson inédite qui aurait été relayée sur les sites et qui aurait parlé de l’opération et  dans la foulée , la même semaine, faire une vidéo pour montrer qu’elles ont commencé les travaux en studio. Toujours dans cet ordre d’idée, commencer à inviter 2-3 producteurs connus de leurs fans et mettre simplement des photos d’elles en studio sur Instagram avec eux contribuera énormément à entretenir la hype autour de ce projet. Si elles réussissent à mener ça de cette manière et  à continuellement communiquer pendant l’enregistrement, elles peuvent transformer ce qui devait être une source de moqueries en succès.

Dans les charts?

Pourquoi pas? Imaginez une seule seconde que cet album sorte effectivement et qu’elles se retrouvent à devoir le défendre dans les émissions  comme le projet que les fans ont voulu faire avec elles, ça attirera assurément l’attention des médias et il se peut que du fait de cette sortie atypique, elles réussissent  à vendre à un large public, pas des millions mais un score tout à fait honorable. Au delà de la musique, il y a quelque chose de très  » beau » là-dedans et de parfaitement exploitable médiatiquement parlant. Quand on voit que Katy Perry ou encore New Kid On The Block ont contribué, ce n’est que le début mais ça peut tourner dans quelque chose d’assez fédérateur. Nous sommes en 2015 et depuis quelques années, c’est plus l’image et la manière dont tu vends ce que tu à vendre qui intéresse que le contenu en lui même.

Dans le cas contraire? Aucun Risque!

Si ça ne fonctionne pas du tout et que le grand public n’est pas présent. Elles ne perdent absolument rien…. et c’est surement là l’énorme avantage de cette méthode et le fait qu’il y ait des chances qu’elles soient suivis. Si l’album est un trop gros flop, ce sont les fans qui ont payé et investi, aucun risque pour elles hormis peut être leur temps.. mais ça ce n’est pas non plus très grave vu que ses fans ont payé, recevront l’opus et ça nous permettra même d’aller en tournée derrière tout ça! Et qu’est ce qui se passe si vous allez voir les TLC en concert et que vous n’avez investi un gros forfait dans la quette? Vous paierez des places donc elles finalement sont dans un sens tranquilles.

Pour vous donner un ordre d’idée sur le cout d’un opus,Fanmail avait couté 1.6 millions de dollars mais c’était il y a 17ans. Dallas Austin avait demandé au label le double mais c’est ce qu’il avait reçu au final. Sean Garett avait dit en 2013 que l’opus «  2/11″ de Brandy leur avait couté 700.000 dollars. C’est surement pour ça que la promo de cette dernière s’est arrêtée assez brutalement, l’album avait couté très très cher. Globalement, ça fait beaucoup parce qu’il est tout à a fait possible de réaliser un opus mainstream avec beaucoup moins que ça en 2015.  Les labels ne doivent plus dépenser plus de 350-500.000 dollars au grand maximum pour un album de R&B surtout qu’ils savent que ça ne rapporte plus énormément.

On va attendre de voir comment va se passer la suite et quel total elles feront effectivement mais au delà des moqueries des premières heures et de la surprise, c’est une méthode qui si elles fonctionnent au vu de leurs statut pourra en inspirer beaucoup d’autres. En effet, quelque part, ça inverse le sens de l’offre et de la demande dans l’industrie du disque actuelle. Les acheteurs sont habitués à être rois et a décidé de tout. Cette fois,l’artiste n’a réellement que la pression de faire de la bonne musique. Ça présente pas mal d’avantages et dans une industrie où tout le monde cherche désèsperement à tirer son épingle du jeu, il y  a des chances que d’autres artistes établis essaient de suivre même s’il n’est pas certain qu’ils bénéficient du même soutien que Chili et T-Boz qui reste quand même assez extraordinaire!

Elles ont actuellement 255.000 dollars et Ron Fair est le producteur exécutif de l’opus.

Image de prévisualisation YouTube