Annoncé depuis près de 2 ans, les TLC viennent de dévoiler 2 extraits de leur album  » TLC » qui sortira au début de l’année 2017. On était déjà revenu sur la conception de cet opus financé par les fans du groupe.

[Edito12] Succès de l’opération TLC en 2 jours : Une mode peut-elle être lancée ?

Les 2 chansons dévoilées sont « Haters » et « Joyride » offertes sur le Itunes Japonais où elles restent encore très populaires.

 

 

Le premier titre « Haters » est clairement teinté d’electro et assez teenage dans son genre. On avait déjà entendu un extrait de cette chanson lorsqu’elles étaient en studio et elle n’est clairement pas très alléchante.

« Joyride » est plus mature, plus sympathique avec un texte plus porteur et fidèle à ce qui avait été annoncé par T-Boz en terme de story-telling. Le titre est soul et funky et c’est une direction assez différente des titres de  » 3D ».

En revanche, ce ne sont pas les singles officiels de l’opus qui a été dévoilés. La première chanson annoncée est « No Introduction » qui serait le 1er extrait du disque. Dallas Austin produit « Oh Honey » qui serait aussi le futur single.

1. “(No) Introduction” (Potential First Single!)
2. “American Gold”
3. “Haterz”
4. “Perfect Girls (Aren’t Real)”
5. “Joyride”
6. “Hey ****”
7. “Way Back”
8. “Sunny”
9. “If I Need It” (Interlude)
10. “Bang”
11. “Oh Honey” (Dallas Austin)
12. “Breaking Bad”
13. “Pretty Little Scar”

Elles sont encore en négociation pour savoir si la chanson que Lady Gaga leur a écrite sera dans l’opus. IL s’agit de « Posh Life » qu’elles ont enregistré et que T-Boz aimerait voir dans l’album, mais pour le moment, elles ne sont sûres de rien.

Une chanson qui ressemble à ce que Dallas Austin aurait pu composer pour les Texas en 2005 ou pour Gabrielle Cilmi en 2009. Ce n’est pas vraiment désagréable mais c’est un peu fade, très peu fédérateur surtout comparé aux autres ballades très pop-friendly de la formation ( Damaged, Unpretty) qu’il avait déjà composé et écrit en compagnie de T-Boz. Il faut dire que le timbre et l’articulation très molle de Stefani n’ont rien à voir avec les superbes harmonies de Tionne et Chili mais quand même, on reste sur notre faim.

En espérant que la version finale soit convaincante et que le visuel de cet album soit réussi, car une des grandes forces de TLC, reste malgré tout leur avant-gardisme au niveau du visuel. Nous ne sommes plus en 1999, mais un regain d’ambition dans ce domaine serait génial.