Excédée par les derniers commentaires violents et haineux à son encontre, Iggy Azalea a décidé de quitter les réseaux sociaux et d’abandonner ses comptes à son équipe de communication.

tueuse

C’est drôle, elle aurait pu éviter tous ces mélodrames si elle était simplement allée en studio pour répondre avec un bon freestyle comme on le lui recommande depuis des mois. Mais voilà, elle a choisi la bataille sur Twitter, Instagram avec des gens qui l’accusaient d’être une pop star, de ne pas avoir de personnalité, de voler la culture hip hop. A chaque bataille, cet élément ne cessait de ressortir et elle a montré à tous qu’elle était bel et bien la pop star qui n’écrit pas ses textes, qui ne connaît rien à l’univers du Rap et qu’on a placée là dans le seul but de remplir les poches du label.
Autrement dit, en voulant rentrer sur chaque ring et jouer le rôle de la victime à travers Twitter et compagnie, elle a donné de la crédibilité à ses détracteurs. Elle pensait se défendre, mais c’était du Kérosène qu’elle ajoutait au réservoir de leurs avions et ça ne pouvait que se terminer comme ça. Ils la forcent (parce qu’il faut le dire, c’est bien ça le cas) à quitter les réseaux sociaux, ce qui accentue sa position de faiblesse; car ça montre que leurs agissements ont un impact sur elle ; du coup ils savent qu’ils ont gagné une guerre, et ne comptent pas s’arrêter de sitôt.

Un acharnement abusif.

Oui la violence sur Iggy a dépassé les limites, mais comme expliqué plus haut et dans le dossier sur la black music, elle est à tous les niveaux la principale responsable de cette proportion. La violence a déjà dépassé les limites pour tout le monde sur les réseaux sociaux. Il faut savoir que toutes les célébrités se font insulter sur Twitter et instagram. Ne pensez surtout pas qu’Iggy est plus détestée que Beyoncé, Lil’Kim, Christina Millian, Nicki Minaj, Ciara, Brandy, ou même Madonna. Ne le croyez pas une seule seconde !!! Magde se fait insulter 7 jours sur 7, 24h/24 sur ses propres photos Facebook, Millian est traitée de “pute”, Beyoncé de sorcière et de bien d’autres choses, Ciara de femme débile, Brandy est traitée de criminelle, de tueuse. Chacune de ces femmes a des mentions horribles sur les réseaux sociaux à longueur de journée. Elles choisissent juste de se concentrer sur leurs fans, sur le positif. Si Beyoncé se met à expliquer à chaque personne qui pense qu’elle est une voleuse, une salope ou qu’elle a tué Aaliyah ou n’est pas la mère de Blue Ivy, c’est fini pour elle. Elle devient le meilleur porte voix des haters. Les gens la tueront moralement sur le web parce qu’ils savent soit que ça t’atteint. L’indifférence donne une hauteur et porte un écran de verre.
C’est ce qu’Iggy aurait dû faire au lieu de débattre sur des sujets très délicats sans les comprendre (Q.Tip lui a quand même fait un rappel à l’ordre de 40 tweets pour l’aider) ou alors de se cacher derrière T.I à chaque fois que ça ne se passe pas bien (comme le clash avec snoop etc..).
Tu es Rappeuse ? Okay… Soit tu réponds via ton art en studio, soit tu agis comme une petite pop star qui découvre les travers de la célébrité à chaque seconde de son existence, mais à ce moment-là, il ne faut s’attendre à gagner en crédibilité dans la jungle du hip hop.

Le racisme ?

Il serait temps que certain arrête les raccourcis faciles et qu’on parle véritablement du racisme. Les gens passent leur temps à faire des relations hyper faciles sans savoir ce qu’est réellement le racisme au final. C’est devenu le mot qu’on sort à tous les coups et ce qui est à la mode maintenant, c’est de nous parler du racisme « inversé », des noirs qui sont racistes des blancs tout le temps.
Dans le cas présent, Macklemore ne se fait pas autant incendier qu’Iggy sur les sujets sur lesquels sont incendiés Iggy. Pire encore, il se désolidarise d’elle, prend le temps d’expliquer qu’ils n’ont pas le même raisonnement et pourquoi ils sont différents, pourquoi les sujets doivent débattus. D’autres rappeurs et rappeuses blancs ( Kreayshawn) sont eux carrément contre Iggy et l’attaquent de la même manière qu’une partie du public noir américain.

Image de prévisualisation YouTube

Bien sur qu’il y a des racistes parmi les gens qui attaquent Iggy ( comme il y en a parmi les gens qui detestent Beyonce, Janet Jackson ou même India Arie) mais ils sont minoritaires et cette histoire de faux racisme « inversé » pour cacher les vrais débats doit cesser. C’est dans ce genre de situations qu’il faut vous élever et comprendre que ce n’est pas juste parce « qu’elle est blanche et fait du rap », ça va au-delà de ça. C’est une discution qui est ouverte ( lisez les dossiers sur le multiculturalisme, celui sur la blackmusic) et qu’on veut cristalliser en essayant de la faire passer pour du simple racisme. Il n’en est rien et le fait de parodier ces préoccupations, qui sont des préoccupations réelles et fondamentales pour beaucoup risque justement d’augmenter les frustrations et de renforcer le sentiment d’injustice.

Triste réalité !